L'histoire de la librairie

Image

La nouvelle Dérive - Ancienne devantaure

L'histoire de la librairie La Dérive

Tous les Grenoblois, ou presque, connaissent cette librairie!

La librairie La Dérive a fêté ses 40 ans d'existence en 2018, elle a donc été créée en 1978 par Yves Baruffaldi, qui a commencé dans le métier chez la grande sœur de La Dérive, à savoir la librairie Arthaud, librairie historique de Grenoble. Encore aujourd’hui, celle-ci n'est qu'à quelques rues de là. Yves a tenu la librairie La Dérive avec talent et générosité jusqu'en avril 2021, date à laquelle, après une vie passée parmi les livres, il a pris sa retraite. Au départ, la Dérive s'est positionnée sur des rayons spécialisés en architecture et en sciences humaines, en lien avec les universités et instituts de formation grenoblois, pour se démarquer de l'offre grand public de l'époque couverte par la FNAC (qui s'est ouverte dans les années 80) et  la librairie Arthaud. La loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre lui a permis d’exister et d’assurer sa mission de proximité, de conseil et d’ouverture, pour préserver la diversité des auteurs et des éditeurs.
Pour Yves, comme il l’écrit dans le journal des 40 ans de La Dérive, la vocation des libraires, comme celle des bibliothécaires, des enseignants, des clubs de lecture, c’est d’être des “passeurs”, de favoriser le passage à la lecture dans sa diversité.
Au fil de ces 43 années, la librairie a constitué un maillon de la vie culturelle grenobloise, malgré des hauts et des bas (ouverture puis fermeture d'une librairie Jeunesse). Yves Baruffaldi a réussi à constituer un réseau de lecteurs et a fidélisé le marché des bibliothèques des communes avoisinantes. L’ association de lecteurs Rives et Dérives animée par des passionnés a permis d'organiser de nombreuses rencontres d'auteurs et de dynamiser la librairie.
Avec le temps, la Dérive est devenue une référence à Grenoble, et tous les Grenoblois, ou presque, la connaissent.
Plusieurs personnes, libraires expérimentés, se sont succédé à La Dérive pour relayer Yves Baruffaldi au magasin ; actuellement c'est Sylvie Merle, qui, elle aussi connaît bien les librairies grenobloises. Elle a même participé aux débuts de la Dérive, quand Yves s’est installé, puis y est revenue l'an dernier succédant à Justine.  Et Sylvie continue l'aventure avec moi.

Avec l’association Rives et Dérives, Yves Baruffaldi a organisé de nombreuses rencontres d’auteurs, et parmi eux Marie-Hélène Lafon, Yves Bichet, Rachel Khan, Alice Ferney, Guy Boley, Angélique Villeneuve, Guy Gofette, Frank Pavloff et tant d’autres.... La  spécificité de Rives et Dérives et de la librairie, cela a toujours été de dénicher des écrivains avant qu’ils n’atteignent le statut d’auteur renommé de premier plan, de lire les premiers romans, les petits éditeurs, c’est à dire de jouer à plein son rôle de révélateur de talents, de défricheur, de passeur.
 Il nous faut maintenant écrire la suite de l’histoire...

 

Image

frise de livres